Actualités

Rapport d'activités 2014

Les actions de 2014 :

Dans le cadre de la création de l’entente interdépartementale : Public labos, laboratoires des départements du Gers, du Lot, du Tarn et du Tarn-et-Garonne, des échanges entre ces 4 structures se sont déployés dans tous les secteurs dans un but d’optimisation.

L’audit annuel de surveillance et d’extension du COFRAC a eu lieu les 22, 23, 28 et 29 janvier 2014. Le COFRAC a exprimé sa confiance pour tous les secteurs audités.

Le laboratoire est accrédité pour les programmes suivants :

> Analyses en bactériologie animale.
> Analyses en immuno-sérologie animale.
> Dépistage par tests rapides des encéphalites spongiformes transmissibles (ESB)°.
> Analyses microbiologiques des produits et environnements agroalimentaires.
> Analyses microbiologiques des eaux.
> Analyses physico-chimiques des eaux.
> Analyses physico-chimiques des eaux sur site.
> Prélèvements d’eau en vue des analyses avec une extension pour les prélèvements 24 heures.

Dans le domaine de la santé animale :

• plus de 185 000 prélèvements de sang réalisés par les vétérinaires sur des bovins, ovins caprins ou porcins, ont été reçus au laboratoire.

• Le nombre de recherches sérologiques de Brucella chez les ovins a augmenté cette année.

• Le suivi sérologique des avortements chez les ruminants prescrit par la FRGDS s’est développé.

Dans le secteur de l’autopsie, bactériologie animale et parasitologie, le nombre d’analyses a augmenté en parasitologie.

Dans le secteur des analyses d’Encéphalites Spongiformes Transmissibles (ESB ou Tremblante) les recherches sur les prélèvements d’encéphale sur les ruminants se sont poursuivies systématiquement en 2014.

Dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité sanitaire des aliments

Le laboratoire exerce son activité auprès de la restauration sociale et collective, ainsi qu’auprès des artisans des métiers de l’alimentation.

Il est particulièrement attentif à la qualité microbiologique des aliments servis dans les collèges.

L’absence d’escherichia coli O157 et des STEC (Shiga-Toxine E.coli) hautement pathogènes est contrôlée.

Les analyses obligatoires pour la recherche des trichines (porc/cheval/sanglier) constituent une activité importante du service.

Plus de 185 000 prélèvements de sang réalisés par les vétérinaires sur des bovins, ovins caprins ou porcins, ont été reçus au laboratoire en 2014.